AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Une nouvelle aurore [E]

Aller en bas 
AuteurMessage
Gwenlan

~¤~ Admin ~¤~


avatar

Nombre de messages : 80
Age : 30
Localisation : Quelque part dans la galaxie!
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Une nouvelle aurore [E]   Sam 10 Juin - 20:02

Titre : Une nouvelle aurore
Auteur : Gwenlan
Genre : Romance/ Aventure
Episode: au cours de la deuxiéme saison



Aujourd’hui, le calme était revenu sur la cité des Anciens. Quelques jours auparavant, Atlantis avait été attaqué par les Wraiths mais les Terriens aidés des Athosiens avaient réussit à repousser l’ennemi. Cependant, les Atlantes avaient gagné ce combat mais ils savaient que cela ne serait pas le dernier puisque la guerre était maintenant déclarée. Il n’était plus qu’une question de temps avant que les Wraiths prennent possession de la cité si ses habitants ne trouvaient pas un moyen de la protéger. En effet, depuis quelques semaines, lesWraiths avaient découvert la supercherie des Atlantes et ils savaient maintenant que la cité n’avait pas disparu comme ils l’avaient cru durant des mois. Aujourd’hui ils voulaient cette cité pour pouvoir accéder à la porte qui les mènerait sur Terre. Cette planète qui n’était pour eux qu’un endroit où trouver de la nourriture en quantité suffisante pour eux tous.
Dans la salle des commandes, les scientifiques s’activaient prés des machines des Anciens pour voir si celle-ci n’avaient pas été endommagé par les Wraiths durant l’attaque de ceux-ci.

Cependant la cité n’était pas si calme que ça aujourd’hui. En effet, de la salle de commandement on pouvait entendre des cris provenant du bureau du docteur Weir.
Teyla entre dans la salle des commandes et elle fut surprise d’entendre ces cris provenant du docteur Weir. Elle reconnut toute suite ces voix. C’était celle du docteur Weir et du colonel Sheppard et elle pouvait entendre que ces deux là n’était pas du même avis.

Elle s’avança vers Rodney qui depuis plus d’une heure s’acharnait sur la machine qui permettait de détecter les vaisseaux en orbite de la planète. Le docteur McKay soutenait à Zelenka que cette machine avait été touchée durant l’attaque et Zelenka n’était pas de cet avis. Cependant Rodney voulait vérifier lui-même, n’ayant confiance en personne d’autre à par lui.

Quand Rodney s’aperçu de la présence de Teyla, il se releva mais malheureusement trop vite et il se claqua la tête contre le rebord d’une table. Il jura à voix haute puis il dit :

- M…e ! Aïe !! Ca fait mal !

Teyla souria puis elle lui dit :

- Bonjour docteur McKay !

Rodney lui répondit tout en se frottant la tête espérant faire disparaître la douleur :

- Bonjour Teyla ! Si vous cherchez John ! Il est dans le bureau du docteur Weir et je peux vous dire que ça chauffe !

Teyla lui répondit :

- Oui j’ai entendu sa voix et celle du docteur Weir en arrivant ici !
-
Zelenka qui travaillait prés d’eux répondit :

- Oui, on peut dire qu’ils ne sont pas discret ces deux là !

Teyla leur répondit :

- En effet, je venais chercher le colonel pour notre entraînement ! Vous croyez qu’ils en ont encore pour longtemps ?

Rodney souria puis il lui répondit :

- Aucune idée ! Mais faites attention Teyla, je sens qu’il y en a un qui va être bien énervé durant votre entraînement et qui va se défouler.

Teyla ne répondit rien mais elle avait un sourire crispé aux lèvres. Avant de quitter la salle, elle ajouta :

- Si le major sort un jour dites lui que je l’attend dans la salle d’entraînement !

Rodney lui répondit avant de se remettre au boulot en essayant d’ignorer les cris provenant du bureau de la commandante de l’expédition :

- Oui je ferai la commission ! S’il sort un jour…


Durant ce temps dans le bureau du docteur Weir :

- Je vous avais interdit colonel cette mission!

Elizabeth était assise à son bureau et elle essayait tant que bien de garder son calme devant le colonel. Cependant ce n’était pas facile !

- Oui mais c’était la dernière chance pour sauver Atlantis !

Quand Elizabeth avait refusé la proposition de John de se rendre sur le vaisseau ruche pour y poser du C4 celui-ci ne savait plus quoi faire pour défendre la cité.
Il savait qu’Elizabeth avait ses raisons pour ne pas autoriser cette mission mais cependant c’était le seul espoir qui leur restait pour gagner le combat.
Elizabeth dont la voix commençait à monter lui répondit :

- Oui mais je vous l’avez interdit !

John qui commençait à perdre son calme :

- On ne pouvait pas rester ici sans rien faire !

- Je vous ai donné l’ordre de rester ici et d’aider comme nous tous pour défendre la cité !

- Oui mais nous ne pouvions pas combattre les Wraiths ici ! Et puis si le deadalus n’était pas arrivé pour nous aider…

Elizabeth l’interrompit et elle lui répondit :

- Oui mais le deadalus est arrivé et sans lui vous et votre équipe ne seraient plus là je vous rappelle !

Le colonel se leva de sa chaise et il pose ses mains sur le bureau du docteur Weir et il lui répondit :

- Nous étions conscient des risques que nous prenions en effectuant cette mission docteur Weir !

Elizabeth se leva elle aussi de sa chaise et elle lui répondit :

- Ici c’est moi la commandante de cette citée et j’aimerais qu’on respecte mes ordres colonel !

John lui répondit sèchement :

- Bien madame ! Cependant sans l’arrivée du deadalus et avec le refus de nous donner la permission d’effectuer cette mission ! On serez tous mort ! Et un chef ne doit pas faire passer la vie de ses hommes avant tout !

Puis il sortit du bureau du docteur Weir en colère et il se rendit directement en salle d’entraînement où il savait que Teyla l’attendrait sûrement. Il regrettait les dernières paroles qu’il avait dit à Elizabeth cependant il était trop tard !


Quand John quitta son bureau, Elizabeth se laissa tomber dans son fauteuil et elle murmura :

- On ne peut pas me demander de sauver des vies au détriment d’autres !


Durant les quelques jours qui passèrent l’ambiance fut assez tendu sur Atlantis et surtout durant les réunions auxquelles le colonel et le docteur Weir assistaient tout les deux.

Cela faisait trois jours qu’Elizabeth et John s’étaient expliqués sur cette mission et depuis ce moment là il ne s’était pas vraiment adresser la parole. Ils se parlaient seulement si cela était vraiment nécessaire.

Aujourd’hui ils étaient tous réunit dans la salle des commandes comme tous les deux mois à cette époque de la journée. C’était le moment où le SGC contactait la galaxie de Pégase pour avoir de leurs nouvelles et inversement. Tout le monde était heureux de pouvoir entendre la voix de ceux qui étaient au SGC. De plus, il savait aussi que c’était pour eux l’occasion d’avoir des nouvelles de leurs proches aux travers de lettres, vidéos…
A l’heure prévu, les chevrons de la porte s’enclenchèrent et un vortex s’ouvrit. Quelques secondes après l’ouverture de celui-ci, la voix familière du général O’Neill se fit entendre :

- Bonjour les Atlantes !

Elizabeth souria puis elle répondit au général :

- Bonjour général O’neill !

O’neill lui répondit :

- Comment ça va sur Pégase ! J’ai une surprise pour vous !

Elizabeth lui expliqua tout sur l’attaque des Wraiths qui s’était produite auparavant et on pouvait entendre dans sa voix de l’inquiétude. Le major n’était pas très loin d’elle et il regardait ses boots espérant que Elizabeth ne raconte rien à propos de la mission

A la fin de ses explications, Elizabeth se rappella que le général O’neill lui avait dit qu’il avait une surprise alors elle lui demanda ce qu’était cette surprise et il lui répondit :

- Oh c’est un petit cadeau ! Je vous l’envoi ! je ne savais pas comment m’en débarrasser !

Derrière on pouvait entendre Daniel qui disait :

- Merci Jack ! Ca fait toujours plaisir à entendre !

Puis quelques secondes plus tard, il passa la porte en compagnie de quelques militaires. En un instant il arriva dans la galaxie de Pégase. C’était la première fois qu’il venait ici et il était émerveillé par tant de beauté. Il alla à la rencontre du docteur Weir et il la salua.

Elle lui dit :

- Bonjour Daniel !

Daniel souria puis il lui dit :

- Depuis le temps que j’en revais de visiter cette cité !

Avant de refermer le vortex, ils purent tous entendre la voix du général qui leur disait :

- A dans deux mois ! Et surveillez le bien ! Il est capable de tout !

Elizabeth souria comme tout les membres dans la salle des commandes. Elizabeth était heureuse de retrouver Daniel. Elle avait travaillé avec lui au SGC et sur l’avant poste des Anciens en Antarctique. Et elle lui était reconnaissante car il l’avait toujours soutenu dans son projet de monter une exploration vers la galaxie de Pégase même si celui-ci n’avait pas pu les accompagner durant le 1er voyage.

Elizabeth proposa au docteur Jackson de lui faire visiter la cité des Anciens et celui-ci accepta avec plaisir. Elizabeth annula la réunion qu’elle devait avoir avec l’équipe du colonel Sheppard, ce qu’il ne lui plu pas beaucoup.

Pendant ce temps Teyla demandait à Rodney qui était le docteur Jackson. Rodney lui expliqua son rôle dans la découverte des coordonnées de la cité.
Teyla était étonnée par la complicité qu’avait l’air d’avoir Daniel et Elizabeth et elle le fit remarquer au reste de l’équipe. Ce qui une nouvelle fois ne plu pas à John qui quitta la salle précipitamment. Ronon qui avait gardé le silence jusque là dit aux autres :

- Je crois qu’il est jaloux…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shweir.actifforum.com
Gwenlan

~¤~ Admin ~¤~


avatar

Nombre de messages : 80
Age : 30
Localisation : Quelque part dans la galaxie!
Date d'inscription : 07/06/2006

MessageSujet: Re: Une nouvelle aurore [E]   Sam 10 Juin - 23:56

John était parti dans la salle d’entraînement. Il connaissait à peine le docteur Jackson cependant il ne l’aimait pas à cause du regard qu’il avait jeté à Elizabeth en arrivant sur Atlantis. De plus, il avait aussi observé le comportement d’Elizabeth. Quand elle avait appris que Daniel allait arriver sur Atlantis, un grand sourire c’était dessiné sur son visage. Il ne voulait pas se l’avouer mais il était jaloux.
John avait rencontré Daniel quand il avait conduit le général O’neill sur l’avant poste des Anciens en Antarctique. Il n’avait jamais vraiment fait sa connaissance et aujourd’hui il ne le regrettait pas.

Quelques minutes après son arrivée la porte de la salle s’ouvrit pour laisser entrer Teyla. Elle posa ses affaires prés de celle du colonel et elle lui demanda :

- Pourquoi êtes vous parti si vite après l’arrivée du docteur Jackson ?

John ne savait pas quoi répondre. Cependant après quelques secondes il lui répondit :

- Pour rien ! Je voulais juste me défouler !


Teyla ne chercha pas à avoir d’autres explications du colonel. Elle savait que c’était perdu d’avance et que le major n’avouerait pas la vraie raison de son départ de la salle des commandes. Il était trop orgueilleux pour cela. Cependant Teyla se disait qu’elle n’abandonnerait pas de sitôt et qu’elle le ferait avouer ses sentiments qu’il avait envers le docteur Weir.
Tout le monde dans la cité avait remarque que ces deux là avaient plus que des sentiments professionnels ou même d’amitié comme ils auraient dut avoir. Cependant eux seul ne le voyaient pas et cela les faisait souffrir.

John s’était avancé au milieu de la salle pour faire comprendre à Teyla qu’il était prêt à commencer l’entraînement. L’Athosienne se mit face au colonel et elle attendit que celui-ci lance une attaque le premier. Quelques secondes plus tard, c’est ce qu’il fit. Teyla parât facilement son attaque puis elle lança elle-même une attaque qui eu pour conséquences de mettre le major en moins d’une seconde à terre. Celui-ci se releva avec une grimace puis elle reprit place pour continuer le combat. Teyla avait le sourire aux lèvres. Elle demanda au colonel :

- Vous êtes sûr de vouloir continuer !

John la fixa puis il lui répondit :

- Oui !

Il avait besoin de se défouler. Il ne voulait pas penser non plus qu’Elizabeth fût en ce moment avec Daniel entrain de lui faire visiter la cité. Non il voulait oublier ça.
Teyla et John continuèrent à s’entraîner encore durant une heure. Le colonel était tombé de nombreuses fois sur le sol encore plus que d’habitude et Teyla connaissait la raison de manque de concentration. En effet, c’était bien un manque de concentration qui menait le major à se retrouver à terre de trop nombreuses fois à son goût. Sa colère et sa jalousie l’empêchait de se concentrer et donc de se battre correctement.

Il fit signe alors à Teyla qu’il arrêtait pour aujourd’hui car son corps ne supporterait pas encore un choc violent avec le sol de la salle d’entraînement.

Teyla sourit puis elle lui répondit :

- Je vous l’ai colonel que vous devriez arrêter !


John sourit lui aussi puis il lui répondit :

- Je devrais vous écouter plus souvent alors.

Teyla alla s’asseoir sur le sol prés de ses affaires et elle en sortit deux bouteilles d’eau. Elle en tendit une à John et elle lui répondit :

- Vous allez écouter ce que je vais dire maintenant alors !

Teyla avait le sourire aux lèvres maintenant le colonel ne pouvait plus reculer. Il était dans l’obligation de l’écouter. En tout cas, elle espérait qu’il le fasse même si elle n’en était pas certaine.

John regarda Teyla avec un air interrogateur. Il se demandait de quoi Teyla voulait lui parler. Il ne se doutait pas que celle-ci voulait remettre sur le tapis les sentiments qu’il avait envers Elizabeth.

Quelques secondes plus tard, Teyla reprit :

- Vous savez dans la cité tout le monde sait qu’il y a quelque chose de profond entre vous et le docteur Weir.

John qui voyait maintenant où elle voulait en venir lui répondit en essayant de ne pas montrer sa gêne.


- Je ne vois pas où voulez en venir Teyla !

Teyla lui répondit avec un sourire malicieux :

- Je pense que si colonel seulement vous ne voulez pas vous l’avouer.

- Le docteur Weir et moi, nous sommes des amis c’est tout !

Teyla lui répondit :

- Peut être mais vous ne voulez pas plus que son amitié ?


Le visage de John se crispa et il lui répondit :

- Non et cela ne vous regarde pas !

Il se leva précipitamment, il prit ses affaires et il quitta la salle d’entraînement laissant Teyla assise seule dans la salle.
Teyla espérait que la conversation qu’elle avait eu avec le major lui ouvre les yeux sur les sentiments qu’il avait envers le docteur Weir.
Teyla ramassa ses affaires puis elle se rendit dans les quartiers de Ronon avec qui elle avait rendez vous.


Durant ce temps, où Teyla et le colonel s’étaient entraînés, Elizabeth et Daniel faisaient le tour de la cité. Daniel était émerveillé par la cité des Anciens. Elizabeth prenait plaisir à lui raconter tout ce qu’ils avaient plus apprendre sur les Anciens et sur leur cité. Le docteur Jackson prenait plaisir à écouter Elizabeth et celle-ci était heureuse que quelqu’un s’intéresse à ces explications.
Durant la visite, ils parlèrent aussi de l’époque où Elizabeth commandait le SGC et cela leur rappela de bon souvenir qui déclencha un fou rire.

Ce fut ce moment où Daniel et Elizabeth rigolaient tout les deux que le colonel choisit pour passer dans le couloir qui le menait vers ses quartiers. Son cœur se serra quand il vit Elizabeth rire avec le docteur Jackson.

Il continua à avancer en les ignorant. Elizabeth le vit passer et elle l’appela mais celui-ci ne se retourna pas et il ne lui répondit même pas. Elizabeth trouvait cela très bizarre et elle était inquiète pour le colonel. Il n’avait pas l’air dans son état normal. Elle savait qu’il était en froid depuis la conversation qu’il avait eu dans son bureau mais elle ne croyait pas que John lui en voulait autant. Elle avait envie d’enterrer la hache de guerre mais lui vu son comportement n’en avez aucune envie.
John continua son chemin jusque dans ses quartiers où il commença à réfléchir sur les paroles de Teyla et à Elizabeth.

Pendant ce temps, Elizabeth continuait de faire visiter la cité à Daniel mais on sentait qu’elle était préoccupait par quelque chose. Daniel lui aussi s’en était aperçu et il lui demanda :

- Tout va bien Elizabeth ?

Elizabeth lui fit un sourire qui on voyait bien était forcé puis elle lui répondit :

- Oui tout va bien !

Quinze minutes plus tard, Daniel et Elizabeth avait finit la visite d’Atlantis. Elizabeth laissa Daniel dans ses nouveaux quartiers puis elle le quitta prétextant un rapport à finir au plus vite.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://shweir.actifforum.com
 
Une nouvelle aurore [E]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» nouvelle position amoureuse
» Nouvelle gare de Liège Guillemins
» Nouvelle Mixery
» Nouvelle Collection - Comment Herge a créer Tintin ?
» L'aurore s' allume

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Elizabeth & John :: ShipperS ShWeir !! :: Fanfictions :: Les fanfictions-
Sauter vers: